Publi'ART

Art Nouvelle generation


    Université Algerienne..Elle sert à quoi ?

    Partagez
    avatar
    IF
    Usual Wave
    Usual Wave

    Masculin
    Nombre de messages : 101
    Age : 33
    Localisation : Jijel
    Date d'inscription : 22/10/2007

    Feuille de personnage
    activité:
    3/5  (3/5)

    Université Algerienne..Elle sert à quoi ?

    Message par IF le Ven 7 Mar - 21:51

    Vous ne vous êtes peut être jamais posés cette question ou, au contraire, vous êtes tellement un amoureux de la fac que vous vous la posez tous les jours. Et bien voici quelques éléments de réponses...
    L’Université ne doit pas apprendre un métier :

    L’étudiant doit être formé à une pratique professionnelle dans le cadre d’un contrat de travail, parce que c’est l’employeur qui doit payer la formation qui va lui permettre de faire des bénéfices sur ce travail. Ce paiement de la formation professionnelle du salarié par l’employeur est garanti par le Code du Travail. C’est justement parce que les employeurs, et leur représentation nationale au premier plan (le MEDEF), veulent économiser ce que coûte la formation de leurs personnels, qu’ils tentent de faire porter cette charge à l’Université et aux étudiants eux-mêmes. Le rapport Attali (1998) proposait d’ailleurs la disparition pure et simple de la notion de validité permanente des diplômes en proposant « d’envoyer les salariés se former régulièrement dans les universités » (à leurs frais !).

    Le but des employeurs est simple : pouvoir embaucher des jeunes déjà spécialisés et formés en fonction de leurs besoins économiques immédiats, sans avoir à payer de formation. C’est le sens de l’ensemble des réformes du supérieur proposant « une meilleure adaptation aux besoins économiques locaux » (la réforme LMD et les licences professionnelles vont, malheureusement, dans ce sens). Mais nous savons, car les chiffres sont là pour le prouver, que les diplômes ultra-spécialisés sont aussi des diplômes à dévaluation rapide, la technique et les connaissances se transformant très rapidement. Le titulaire du diplôme ultra-spécialisé est alors remplacé par un nouveau diplômé plus au fait des derniers développements des techniques : c’est le salariat-kleenex. Le service public sert alors non plus aux besoins des citoyens, mais à ceux des employeurs. Un diplôme général, en revanche, permet à celui qui le détient de changer de voie, de s’adapter aux nécessités de son emploi et de continuer sa formation au sein de l’entreprise, aux frais de celle-ci.

    La propagande distillée par les médias et les institutions affirme que le remède au problème du chômage tient dans une formation plus pointue des futurs salariés. Or, cette analyse est fausse et laisse de côté le fait que le chômage est lié à la structure actuelle de la société et non à un manque de formation des salariés.
    L’Université : un service public !!!

    L’Université est là pour accomplir une mission de service public fondamental. Aucun organisme privé ne pourrait, pour des strictes raisons de profits, la remplacer. Il s’agit pour elle de conserver, transmettre et accroître tous les savoirs humains. Chaque être humain a le droit inaliénable d’accéder au savoir, il faut donc qu’un organisme existe, c’est l’Université publique, laïque, générale et qui regroupe toutes les disciplines.

    Dès l’instant où des intérêts privés participent à la gestion de l’Université, ils n’ont de cesse que de développer et d’adapter à leurs intérêts certaines filières rentables économiquement et de délaisser celles qui ne rapportent rien. Cette analyse est valable aussi pour ce qui concerne la recherche fondamentale et la recherche appliquée. La première explore tous les domaines, sans se soucier de ses possibles applications. La seconde explore un domaine ultra-spécialisé en tentant d’en trouver des applications : elle est donc plus immédiatement rentable que la première (donc plus appréciée des entreprises, au détriment de la recherche fondamentale).
    Le diplôme, une garantie pour les droits de l’étudiant-futur salarié :

    Un diplôme, c’est en France la reconnaissance nationale garantie par l’Etat d’un certain niveau de connaissance. Ce niveau de connaissance, calculé en fonction du nombre d’heures étudiées, fait l’objet de négociations et de luttes âpres entre les syndicats de salariés et les organisations d’employeurs au niveau des branches professionnelles (énergie, communication, métallurgie et mines...), c’est ce que l’on appelle des conventions collectives. Celles-ci garantissent la reconnaissance du diplôme dans toute la branche (on dit parfois le secteur) et par conséquent le niveau de salaire, le calcul des retraites et des congés, le calcul de l’avancement et de l’ancienneté, etc... Le diplôme, c’est la garantie collective des travailleurs. C’est aussi ce qui garantit un vrai salaire !

    C’est justement parce que les diplômes font l’objet de négociations par branche à l’échelle du pays, qu’il faut que le diplôme soit reconnu nationalement par l’Etat. Celui-ci « habilite » les diplômes tous les 4 ans, en fixant le nombre d’heures, les disciplines qu’ils doivent aborder, etc... A la différence du lycée pourtant, il n’y a pas de « programme », c’est-à-dire de contenu rigide fixé. En effet, les enseignants sont (théoriquement) des enseignants-chercheurs, qui organisent le contenu de leur enseignement en fonction des progrès et des transformations de leurs recherches. C’est la raison pour laquelle un DEUG de philosophie obtenu à Paris sera plutôt axé sur la philosophie du droit tandis que le même diplôme sera plutôt axé à Montpellier sur la phénoménologie. Le cadre national des diplômes ne signifie pas que ceux-ci aient les mêmes contenus, il signifie qu’ils contiennent le même niveau de connaissances et donc qu’ils doivent être reconnus sur tout le territoire de la même manière, en fonction des conventions collectives.

    Nous disions plus haut que les employeurs cherchaient à avoir des diplômés spécialement formés à leurs intérêts immédiats. C’est le sens de toutes les réformes qui prétendent mettre en place des « collèges universitaires régionaux, ou locaux, de premier cycle », à « adapter les formations au tissu socio-économique local », à « assurer un financement régional des universités », etc... (réforme LMD, Licences professionnelles, projet de loi sur l’autonomie de l’université...). Cela signifie tout simplement la fin de la reconnaissance nationale des diplômes. C’est d’ailleurs le cas dans beaucoup de pays du monde, où c’est la mention de l’établissement où l’on a obtenu le diplôme qui en fixe la valeur : Berkeley’s Language Master, Harvard’s High Degree... Selon les moyens financiers de l’étudiant, selon son origine sociale ou géographique, celui-ci pourra ou non évoluer dans l’échelle sociale. Et sans cadre national des diplômes, c’est forcément la mise en concurrence des universités entre elles.
    Pour conclure :

    L’Université est donc un service public qui a pour but la transmission des savoirs à l’ensemble de la population. L’Université (et l’enseignement supérieur en général) permet d’obtenir un diplôme, diplôme qui sert à monnayer au mieux ses capacités (sa force de travail) sur le marché du travail. L’Université est (ou devrait être...) un lieu d’émancipation intellectuelle et de développement du sens critique. La formation professionnelle devant être payé par l’employeur dans le cadre d’un contrat de travail. Mais malheureusement, la réalité est tout autre et depuis plusieurs décennies, l’université subit des attaques qui visent à adapter le savoir à l’économie et à casser le cadre national des diplômes. C’est pourquoi SUD étudiant s’est toujours opposé à ces réformes (loi Savary, réforme Allègre, Bayrou, LMD, loi d’autonomie...) et lutte pour leur retrait.

    Un texte que j'ai trouvé et que je pense qu'il est interessant ..By the way je profite pour poser une question ..
    Université Algerienne .. Elle sert à quoi ?


    _________________


    Every Wish Will Be Granted For Me .. IF I Could Be a King For a Day
    avatar
    Chaninou
    Usual Wave
    Usual Wave

    Féminin
    Nombre de messages : 296
    Age : 31
    Date d'inscription : 01/02/2007

    Feuille de personnage
    activité:
    3/5  (3/5)

    Re: Université Algerienne..Elle sert à quoi ?

    Message par Chaninou le Ven 7 Mar - 21:57

    Et je te renvoie la question by the way?


    _________________
    Chani...Simply....the Best
    avatar
    IF
    Usual Wave
    Usual Wave

    Masculin
    Nombre de messages : 101
    Age : 33
    Localisation : Jijel
    Date d'inscription : 22/10/2007

    Feuille de personnage
    activité:
    3/5  (3/5)

    Re: Université Algerienne..Elle sert à quoi ?

    Message par IF le Ven 7 Mar - 22:11

    Université Algerienne ...;

    Jusqu'à preuve du contraire , elle n'est que le plus BIG mensonge que la terre n'a jamais porté ..elle est meublée de corps seulement .. ames insensées et esprits vachement nuls ,

    Que ca soit sur le niveau pédagogique ou bien administratif , elle est caractérisée par la bureaucratie et et la super banalité .. Coté etudiant , on s'en fou pas mal .. l'essentiel c'est le bout de papier qu'on aura et aussi , les nanas et les fetes ici et là ... UGEL et les autres organisations sement le desordre de temps en temps pour animer la situation chouia et ainsi de suite ... un cercle vicieux quoi ...

    ça fait vraiment mal au coeur de voir ce constat amère et de le sentir .. Notre Université est a l'image de notre pays ...

    Une Université Banale = Un pays Nul
    Une Université au sens propre du terme = Un pays qui se respecte

    Conclusion : Notre pays ne se respecte plus .


    _________________


    Every Wish Will Be Granted For Me .. IF I Could Be a King For a Day
    avatar
    Chaninou
    Usual Wave
    Usual Wave

    Féminin
    Nombre de messages : 296
    Age : 31
    Date d'inscription : 01/02/2007

    Feuille de personnage
    activité:
    3/5  (3/5)

    Re: Université Algerienne..Elle sert à quoi ?

    Message par Chaninou le Mar 11 Mar - 2:01

    en realité l'université reflete les etudiants
    si on voulait que ça change on devrai prendre les choses en mains.
    foncer quitte a y aller tete baissée(peut etre que ce serai mieux)
    mais en tout cas faire quelque chose de positif.

    sous l'effet du film freedom writers je suis pleine d'espoir, mais l'espoir c la vie et je fonce tete baissée


    _________________
    Chani...Simply....the Best
    avatar
    IF
    Usual Wave
    Usual Wave

    Masculin
    Nombre de messages : 101
    Age : 33
    Localisation : Jijel
    Date d'inscription : 22/10/2007

    Feuille de personnage
    activité:
    3/5  (3/5)

    Re: Université Algerienne..Elle sert à quoi ?

    Message par IF le Mar 11 Mar - 22:32

    l'espoire c'est la vie .. l'espoire est là , l'espoire c'est nous , c'est nos actions ! c'est notre
    "vouloir faire " , notre " vouloir changer" pour le meilleur !!! ce jour viendra ..viendra .


    _________________


    Every Wish Will Be Granted For Me .. IF I Could Be a King For a Day

    dangerous
    New wave
    New wave

    Nombre de messages : 4
    Date d'inscription : 07/03/2008

    Re: Université Algerienne..Elle sert à quoi ?

    Message par dangerous le Mer 12 Mar - 16:40

    oui ce jour là viendra c'est sùr mais faut agir et non pas qu'avec des mots...
    avatar
    Chaninou
    Usual Wave
    Usual Wave

    Féminin
    Nombre de messages : 296
    Age : 31
    Date d'inscription : 01/02/2007

    Feuille de personnage
    activité:
    3/5  (3/5)

    Re: Université Algerienne..Elle sert à quoi ?

    Message par Chaninou le Jeu 13 Mar - 20:24

    ...les idées sont infinies mais il faut en proposer quelqu'unes?
    que propose tu dangerous?


    _________________
    Chani...Simply....the Best

    Contenu sponsorisé

    Re: Université Algerienne..Elle sert à quoi ?

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 24 Oct - 5:34